Patricia
est votre Professeur


« L’homme qui a l’âme en paix, n’est importun ni à lui même ni aux autres »

(Epicure, 341-270 avant JC)


QUI SUIS JE ?

Ce que je vais vous dévoiler maintenant… n’est pas un conte de fées. C’est une partie de ma vie… c’est MON chemin de vie !

Loin de moi l’idée de me vanter ou d’étaler ce que j’ai humblement compris et appris.

Ce que je souhaite réellement, c’est partager mon expérience avec vous. Permettre, à ceux et celles qui le souhaite, de comprendre qu’en apprenant à mieux se connaître… on trouve son chemin de vie… et que tout à chacun(e) peux le faire.

L’on EST qui l’on doit être… et pas ce que les autres désirent que nous soyons.

L’on FAIT ce que l’on doit faire…et pas ce que les autres désirent que nous fassions…

Enfant, de ce que je me souvienne, j’étais une petite fille joyeuse, joueuse, et heureuse de vivre. J’ai bénéficié d’un environnement familial aimant et attentif.

Puis, chemin faisant, comme beaucoup d’êtres humains sur cette terre, les situations de vie que j’ai vécues m’ont chahutée, bousculée, blessée et m’ont progressivement et inconsciemment fait devenir quelqu’un d’autre.

Malgré tout, j’ai toujours eu le sentiment que j’étais protégée par quelque chose ou quelqu’un de plus grand que moi !

Quand on est blessée et bousculée par la vie, il arrive un moment où l’être humain fini par ne plus pouvoir vivre ou survivre ainsi.

Soit, on se laisse totalement aller à la dérive, on décide de ne rien faire et on se dit : « ça va passer »… et malheureusement dans cette situation rien ne change.

Soit, on retrousse ses manches devant l’ampleur de la tâche et l’on cherche à comprendre et à apprendre à faire autrement ! C’est exactement ce que moi j’ai choisi de faire !
J’ai décidé un jour que je voulais « vivre autrement ». Que je voulais aller mieux, que je voulais me réparer, que je voulais apprendre à m’occuper de moi… Pour cela j’ai dû apprendre à mieux me connaître, à comprendre les mécanismes humains complexes qui me rongeaient de l’intérieur et m’empêchaient d’exprimer ma vraie nature.

Cette vraie nature, qui est celle de tout être humain sur cette Terre, c’est d’être un être d’Amour relié à un GRAND TOUT qui n’est qu’Amour. C’est laisser cette petite part de Divin qui est en chacun(e) de nous se révéler, pour guérir de l’intérieur.

L’homme qui a l’âme en paix, n’est importun ni à lui même ni aux autres (Epicure, 341-270 avant JC)

A ce moment de notre vie, on se trouve alors devant une énorme montagne à gravir. Et devant une tonne de questions auxquelles nous n’avons absolument pas de réponse. Par quel bout commencer ?
Où trouver les solutions qui vont m’aider à me sortir de ces situations néfastes pour moi et pour mon entourage ?
Pourquoi me suis-je mise dans ces situations qui ne me conviennent pas ?
Qui va pouvoir m’aider ?
Comment dois-je faire ?
Quand cela a t’il commencé ?
Que faut il que je comprenne, que j’apprenne de tout ce qui m’arrive ?…

C’est précisément ces situations difficiles, ces obstacles que nous avons créés et qui se trouvent sur notre chemin de vie et qui nous empêchent d’être ce que nous sommes vraiment au plus profond de nous ; qui vont nous faire sortir de notre torpeur.
Qui vont nous permettre d’agir et d’ouvrir nos yeux et nos oreilles. Nous aider à sortir nos antennes pour apprendre à voir les signes que nous envoie l’Univers pour faire autrement !

Nous sommes tous et toutes venus sur Terre pour remplir une mission. Nous avons tous et toutes reçu un don à la naissance qui est utile pour nous même et pour nos semblables. Il faut tenter de le découvrir car c’est précisément là que réside NOTRE mission de vie !

La seule réelle mission que nous devons donc accomplir dans notre vie c’est de parvenir à trouver qui nous sommes vraiment.
Peu importe comment l’on s’y prend, ni le temps que cela prends… il faut juste décider de le faire à un moment donné de notre vie et c’est souvent quand rien ne va plus pour nous qu’on le décide.

Cela est simple à comprendre pour tout le monde. Ce qui est plus difficile c’est de décider de le faire et d’agir en conséquence. C’est une montagne qu’il faut gravir pas à pas, un travail intérieur long et difficile qu’il faut entreprendre. Il est bon de commencer par accepter de voir, d’entendre et de comprendre nos propres problématiques.

Puis, vient le temps de la guérison de nos blessures. Le temps où l’on s’accepte enfin tel que l’on est, avec nos forces et nos faiblesses.
A force de courage et de ténacité, tout ce chemin vers nous, qui nous a demandé un travail régulier, des efforts constants et soutenus, de la patience et du temps, beaucoup de temps parfois… est enfin récompensé.

C’est précisément deux des nombreux enseignements du Yoga : la patience et la persévérance.

La plupart du temps, une personne qui nous aime sincèrement est là sur notre route, pour nous tendre la main, pour nous montrer le chemin, pour nous ouvrir la voie… C’est ma maman qui m’a montré le chemin… Et ce chemin,  c’est par la découverte et la pratique régulière du yoga qu’il s’est ouvert à moi.
En pratiquant le yoga j’ai progressivement appris à mieux et plus écouter mon corps. A unir ce corps et cet esprit pour créer une harmonie, une paix intérieure nécessaire à l’épanouissement de mon être.
Le temps de ma guérison a pris une bonne quinzaine d’années. Le Yoga a commencé à faire partie de ma vie à 40 ans, mais il a vraiment pris une place prépondérante il y a 6 ans. A chaque fois que j’ai eu une difficulté ou un obstacle à surmonter, que j’ai ressenti un mal être… le Yoga a été là… comme une bouée de sauvetage ! Comme pour me remettre sur mon chemin de vie.

En 2010, après avoir totalement perdu les rennes de ma vie j’ai décidé de faire un stage « randonnée/yoga » de 8 jours pour me sortir de ma dépression. A cette époque, je n’avais plus aucune énergie, plus aucune joie de vivre, plus envie de rien. A force de tirer sur la corde, de gaspiller mon énergie à tort et à travers, je me suis épuisée puis je me suis effondrée. Mon corps ne cessait de m’alerter mais je n’entendais rien, je ne voyais rien, je ne RESSENTAIS RIEN… et ce qui devait arriver est arrivé… je me suis vraiment rendue malade !

Grâce à ce travail intérieur soutenu et une pratique plus consciente du yoga, j’ai appris et compris que j’avais toujours en moi cette belle énergie, cette vitalité et cette merveilleuse joie de vivre que j’avais naturellement enfant. J’ai appris aussi petit à petit à les récupérer, puis progressivement à les canaliser.
J’ai découvert comment respirer correctement, comment me détendre, comment me renforcer physiquement et mentalement, comment trouver un plus juste équilibre émotionnel… pour enfin vivre MA VIE de façon plus heureuse, plus joyeuse et en bonne santé !
Cette évolution ne s’est pas faite en un jour.  Comme pour toute chose dans la vie ; il faut tomber puis se suis relever plusieurs fois avant de parvenir à atteindre son but. Je reconnais avec HUMILITE et GRATITUDE qu’il m’a fallu beaucoup de travail sur moi et qu’il faudra encore et toujours travailler jusqu’au dernier souffle de ma vie, si je souhaite maintenir et poursuivre cette évolution intérieure.

Bien sûr, j’ai utilisé beaucoup d’autres techniques que le Yoga pour y parvenir. Des médecines alternatives, des produits naturels, une alimentation bio et plus adaptée, je me suis aussi nourrie de lectures inspirantes et spirituelles, de stage de développement personnel, j’ai découvert les massages thérapeuthiques, j’ai utilisé des techniques de nettoyage et de purification du corps, j’ai commencé à pratiquer la méditation…
Mais… ce qui m’a définitivement permise d’être et de rester sur mon chemin de vie… c’est la voie du Yoga !

Cette discipline et surtout cette philosophie de vie m’a permis de me trouver  et m’a sauvé la Vie. J’ai donc estimé juste et bon de partager ces précieux enseignements avec mes semblables. 
Le YOGA est un don du ciel ! 

Tous ceux et celles qui souhaitent vivre heureux, longtemps et en bonne santé peuvent le pratiquer. Ma mission est de faire découvrir cette pratique au plus grand nombre de personnes qui le souhaitent.

Si un passage de mon chemin de vie a pu résonner en vous j’en suis heureuse. Si ce n’est pas le cas, je suis heureuse aussi.
Je vous souhaite le meilleur dans vos vies… et surtout prenez bien soin de vous « corps et esprit réunis », car la seule personne que vous devez supporter toute VOTRE vie… c’est VOUS !

Merci de m’avoir lue jusqu’au bout.